Portail de l'emploi dans l'économie sociale et solidaire

Des métiers qui ont du sens



Ils/elles font l’ESS
3 questions à Cécile IDMTAL, éducatrice de jeunes enfants à la crèche Les Gardons dans le 12e arrondissement de Paris.

En quoi consiste votre métier d’éducatrice de jeunes enfants ?

Cécile IdmtalMon métier consiste à accueillir les enfants dans un lieu collectif et à leur offrir un premier lieu de socialisation. Il s’agit de les inscrire dans un groupe mais aussi de jouer un rôle de médiateur entre eux, leur cercle familial et le monde extérieur. Il faut mettre en oeuvre tout un savoir faire pour favoriser leur éveil, au travers de jeux, mais aussi de rencontres. A ce titre, j’organise des activités et des sorties. Cette profession au domaine du savoir être, puisqu’il faut mettre en mots tout ce que l’enfant peut réussir. Un autre aspect de ma fonction consiste à veiller au respect des normes de sécurité et d’hygiène.

Qu’est ce qui vous a motivé à exercer ce métier ?

Je suis psychomotricienne de formation et tout ce qui a trait au développement psychomoteur de l’enfant m’intéresse. C’est par ce biais que je suis entrée dans la crèche parentale dans laquelle j’exerce depuis bientôt 25 ans. J’y ai fait valoir mes compétences et petit à petit, je me suis ouverte et enrichie à tout ce qui touche à la socialisation de l’enfant. Il y a cinq ans, j’ai fait une validation des acquis de l’expérience pour devenir éducatrice de jeunes enfants, car mon titre de psychomotricienne ne correspondait plus à ma pratique sur le terrain. Ce qui m’a intéressé dans ce métier, c’est le fait d’appréhender l’enfant dans sa globalité, dans sa relation au monde et aussi la prise en charge de l’accompagnement des familles sur ce que j’appelle « le chemin du grandir ». Le retour des enfants m’apporte aussi beaucoup. J’ai d’ailleurs gardé des liens forts avec certains d’entre eux. Je reviens tout juste d’Israël où je suis allée fêter la Bar Mitzvah d’une petite fille dont je me suis occupée.

Vous travaillez dans l’économie sociale et solidaire. Qu’est-ce que cela vous apporte ? D’un point de vue professionnel ? D’un point de vue personnel ?

Travailler dans une structure associative offre davantage de liberté : il n’y a pas de dimension de rentabilité et le souci de qualité l’emporte sur le reste. C’est plus intéressant et plus épanouissant  pour tout le monde. A mon sens, appartenir au secteur de l’économie sociale et solidaire permet de sortir du cadre théorique et de prendre davantage d’initiatives. Il faut toujours se réinventer, imaginer des réponses adaptées à chaque situation, ce qui est très enrichissant sur les plans professionnel et personnel. De plus, la crèche parentale dans laquelle je travaille est une petite structure, puisque nous accueillons seulement 12 enfants âgés de 3 mois à 3 ans. Je considère cela comme une chance car chacun travaille auprès des plus petits comme des plus grands.

Découvrez la fiche métier d'Educateur de Jeunes Enfants : elle contient des informations sur les formations, les missions principales du poste et l'évolution professionnelle.




Portail de l'emploi dans l'ESS, un site
Compte Personnel Formation  CPF ESS  DIF ESS
Offres d'emploi du secteur Sanitaire et Médico-social  Offres d'emploi du secteur Logement Social  Offres d'emploi du secteur Coopératives  Offres d'emploi du secteur Mutualité  Offres d'emploi des autres services d'intérêt collectif  Offres d'emploi du secteur Aide, Soins et Services à domicile  Offres d'emploi du secteur Animation socioculturelle, Régies de quartier  Offres d'emploi du secteur Animation, sport, tourisme, culture, formation  Offres d'emploi du secteur Solidarité  Offres d'emploi du secteur Institutionnels/Cabinets RH